Mon Erasmus à Bergen, Norvège

Par Marieke van Mourik

L’Erasmus n’est pas du tout comme vous l’imaginez surtout dans les pays nordiques. Pour commencer l’enfer des papiers à signer et à rendre dans des délais parfois un peu poussés ou encore la durée du soleil qui est totalement différente de la France va vous dérégler un peu. Si vous arrivez en janvier comme je l’ai fait, le soleil se lèvera à 10h et se couchera à 15h mais vous allez voir les jours se rallonger au fur et à mesure ce qui est une expérience unique surtout avec l’arrivée de Juin où les nuits ne sont même plus noires.

L’Erasmus est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie puisqu’on rencontre tellement de personnes de différentes nationalités, avec des cultures différentes qui vont vous marquer à vie. Outre les papiers à faire imprimer, signer et scanner, j’ai beaucoup aimé Bergen. Les paysages sont à couper le souffle, les randonnées intenses mais qui donnent une vue imprenable sur Bergen. En effet, il y a les 7 montagnes soeurs dont 5 que j’ai fait qui donnent sur Bergen et sur la mer. J’ai rencontré des personnes incroyables que je suis certaine de revoir un jour dans ma vie. La seule chose qui est dommage avec les étudiants Erasmus, moi y compris, c’est qu’on a tendance à rencontrer des gens avec qui on peut communiquer facilement (anglais, allemand, français, néerlandais, etc…). Mais j’ai tout de même rencontré un bon nombre de norvégiens que je qualifierai de « licorne ». Je vous explique. Les jeunes Norvégiens sont des personnes qui ne sont pas facilement accessibles socialement si ils ne sont pas en état total d’ébriété (sans faire de stéréotype). Et si vous allez à Bergen spécifiquement, la vie nocturne est très très très spéciale (je vous laisse ce suspens). Du coup, les quelques norvégiens que j’ai rencontré, dont un originaire de mon village natale de Haugesund, sont des « licornes » qui veulent absolument rencontrer de nouvelles personnes, de nationalités différentes et font l’effort (si on le demande) de parler en norvégien avec nous.

       

En ce qui concerne les cours, vous n’allez pas être débordé. Cela ressemble beaucoup à des longs weekend où de temps en temps vous devez aller en cours. Personnellement, j’avais 12 heures de cours par semaine sur 2 jours. Les cours sont assez difficiles surtout quand vous ne comprenez pas toujours tout. Mais avec les cours de langues vous allez progressé beaucoup plus vites que vous ne l’imaginez puisqu’ils parlent uniquement en norvégien.

       

Vous allez pleurer deux fois comme je l’ai fait. En arrivant, parce que vous ne connaissez personne, vous êtes seuls, vous êtes loin de chez vous, dans l’inconnu. Puis en partant, puisque vous quittez votre famille Erasmus, vous partez avec des souvenirs pleins la tête, des milliers de photos et un retour à la réalité.

Je vous conseille fortement de le faire si vous voulez progresser dans la langue et surtout si vous voulez vous couper un peu du monde.