Retour d’expérience – Erasmus en Suède (2019/2020)

Je m’appelle Sami et j’ai réalisé mon Erasmus en Suède, à l’Université de Södertörn (Stockholm) durant l’année 2019/2020.

Stockholm

Diplômé de la licence en Études Nord-Européennes, je suis aujourd’hui en première année de master en Négociation Internationale et Interculturelle en vue de travailler dans les domaines de la diplomatie et des affaires étrangères. (

Erasmus est à ce jour la plus belle expérience de ma vie.

D’ailleurs, on dit souvent que pour le comprendre, il faut le vivre, car c’est une expérience qui te bouleverse et te transforme. Il sera donc challengeant de vous résumer tout cela, avec des mots et des photos, mais je tâcherai de vous raconter tout cela en essayant d’être le plus proche de la réalité.

Je me souviens de la veille de mon départ où je n’arrivais pas à m’endormir. Dans ma tête les questions fusaient : vais-je avoir le courage de vivre seul pendant 1 an à l’étranger ? 

En ai-je vraiment les capacités ? Et si je n’y arrivais pas ? Comment faire si je ne parviens pas à me faire des amis ?

Tous ces doutes me stressaient mais m’excitaient à la fois car j’allais dans quelques heures me lancer dans l’inconnu. Quelques heures plus tard j’étais dans l’avion la tête remplie de joie et le coeur lourd d’adrénaline. Je réalisais enfin mon rêve d’enfance : je rêvais depuis mes 12 ans de partir vivre quelque temps en Suède.

Atterrissage. Ça y est l’aventure peut commencer. Une toute nouvelle page de ma vie s’ouvrait et aujourd’hui après l’avoir tournée, je suis content de la partager avec vous. P

Contre toute attente, il fut très facile de se faire des amis car nous baignons tous dans ce climat euphorique où nous découvrions pour une seconde fois la vie. En fait, tout paraissait parfait les premiers mois à tel point que se créa une bulle Erasmus très fancy et difficilement perçable. Je peux t’assurer qu’on est très bien dans cette petite bubulle car elle sera très cosy mais je préfère quand même te prévenir qu’elle commencera à s’effacer progressivement et qu’il y aura des moments où tes proches te manqueront surtout lors des longues nuits d’hiver où il fera sombre dès 14 h. Mais je tiens quand même à te rassurer car Stockholm regorge de richesses et ce n’est franchement pas si dégueu que ça regarde… 

Tu te découvriras même une passion pour le métro, je ne sais pas pourquoi…

Les stations de métro à Stockholm constituent la plus grande galerie d’art souterraine au monde

Mais la Suède c’est aussi un tout autre système éducatif et un fonctionnement universitaire différent. Là-bas, tu auras certes moins de cours en classe, mais tu n’auras pas mal de lectures et de recherches à faire pour ensuite échanger et discuter avec tes camarades et professeurs. C’est une méthode très intéressante puisqu’on te fait confiance à 100% pour t’organiser toi-même, mais j’attire ton attention sur le fait qu’il ne faut pas procrastiner et s’organiser soi-même un rythme de travail pour réussir tes examens. En plus, tu auras à l’Université de Södertörn, un cours à la fois pour entièrement te concentrer dessus, et ça, c’est vraiment cool puisque tu n’as pas l’impression de survoler un sujet, et tu seras même plus disposé à y ajouter tes propres recherches personnelles pour enrichir ton savoir (merci à la Suède).

Par contre, j’aimerais te dissuader d’idéaliser la Suède sinon tu seras forcément déçu. Aucun pays n’est parfait et surtout pas la Suède. Durant mon Erasmus j’ai suivi des cours sur la société suédoise et malgré mon regard critique en la matière, j’ai été choqué d’apprendre que le pays était le 10e plus grand exportateur d’armes au monde et qu’il avait arrêté de stériliser les transsexuels depuis 2014 alors qu’en même temps la Suède donnait des leçons à d’autres pays sur la scène internationale.

Mais globalement la Suède est un pays où il fait bon vivre et tu t’en rendras compte lorsque tu ne seras plus stressé de laisser tes affaires sans surveillance à la bibliothèque pendant que tu seras aux toilettes. Puis regarde ces paysages, ce n‘est quand même pas rien !

La Laponie

Gotland

Les alentours de Björnkulla

Björnkulla, c’est possiblement ta future cité universitaire suédoise. Plutôt pas mal hein :

L’ambiance sera vraiment cool car la résidence est très conviviale et tu seras entouré par la forêt et ses animaux (promis il n’y a pas d’ours, que des lièvres et des biches).

C’est d’ailleurs potentiellement là-bas que des centaines d’étudiants venus des quatre coins du monde vont partager ensemble cette même aventure avec toi. C’est d’ailleurs dingue de se dire que le destin (ou le hasard pour d’autres) a choisi de rassembler plein de cultures, de personnalités et d’histoires différentes autour d’une histoire.

Mais Erasmus ce n’est pas que des différences culturelles, c’est aussi des ressemblances. Car oui, les amitiés Erasmus sont elles aussi spéciales, je dirais même précieuses car vous passerez une année entière à partager des moments avec d’autres étudiants. Vous étudierez, vous sortirez, vous cuisinerez, mangerez, dormirez, irez en soirée, chanterez, rirez et pleurerez ensemble car au moment du retour, ce sera extrêmement douloureux. Toutes les émotions sont décuplées, et ce, même si vous ne passez qu’une année (voire un semestre) ensemble (rappelez-vous de cette phrase). Les moments passés avec vos futurs copains du monde entier seront garantis 100% riche en intensité !

Mais je pense que la plus belle chose avec Erasmus c’est qu’il ne se termine vraiment jamais. Ces amitiés vous les garderez sans doute pour de très longues années, parfois pour toujours et vous serez en contact avec eux et je suis prêt à parier avec vous que vous reverrez l’été qui suit !