6/10/20 : Conférence virtuelle : Mickaëlle Cedergren (Stockholm) : Le positionnement transnational d’August Strindberg dans la presse française

6 octobre 2020, 10h-12, en ligne.

Connectez-vous à partir de 9h50 sous https://bbb.unistra.fr/b/tho-vjj-zx4-xdr ! (Explorateurs recommandés : Firefox, Brave, Chrome…)

La conférence se déroulera en deux parties. Mickaëlle Cedergren, Enseignante-chercheure au département des langues romanes et classiques de l’Université de Stockholm, présentera, de manière générale, August Strindberg en tant qu’écrivain francophone, francophile et cosmopolite. Dans un second temps, Mickaëlle présentera une étude de recherche effectuée avec Gunnel Engwall sur un essai de Strindberg intitulé « De l’Infériorité de la femme et comme corollaire de la justification de sa situation subordonnée selon les données dernières de la science ». Cet essai, paru dans la Revue blanche en 1895, a fait scandale. Ce discours est surprenant pour diverses raisons. Que recherchait Strindberg en écrivant un article aussi provocateur ? En resituant ce texte dans la production littéraire de l’écrivain, en étudiant sa genèse et sa réception dans les journaux français de l’époque, nous montrerons comment Strindberg a essayé de se profiler comme écrivain nordique aux allures scientifiques dans le champ français, en publiant en langue française, un texte « scientifique » anticonformiste sur la femme. A la lumière des travaux portant sur le boréalisme (Briens 2018), la paratopie (Maingueneau 2016) et la réception (Jauss 1978), nous verrons comment ce discours peut être interprété comme une stratégie pour conquérir le public parisien et européen. Les résultats de cette contribution tendent à montrer comment Strindberg se positionne en rupture et en continuité, à la manière d’un écrivain « scandinave méridional ».